De spoormakers

Profiter des espaces vides et des lieux inutilisés. «Issue du spectacle vivant, j’écris, filme, maquette et expérimente, comme une chercheuse le ferait dans un laboratoire de recherche (fondamentale). Avec le soutien de l’Echevinat du Logement, du Patrimoine public et de l’Egalité des chances de la Ville de Bruxelles, le soutien de l’Echevinat de la Culture de la Ville de Bruxelles ainsi que celui de la fondation Mycelium, je suis entrain de reconvertir une ancienne petite surface commerciale en laboratoire de recherche artistique. Un laboratoire convivial, dynamique, inter-disciplinaire, ouvert au public : De spoormakers, un site - caverne de recherche au plein coeur de Bruxelles à deux pas de sa Grand place. .» Sénécaut Sophie

Littéralement « faiseurs de pistes », voilà qui en dit long sur les lignes de forces du projet et des artistes qui l’occuperont à mes côtés. La proposition : sortir de sa discipline, gonfler les rangs à Bruxelles, des ateliers artistiques expérimentaux. -

Le programme

Danse - théâtre - performance dans des formats originaux, concerts - résidence de recherche interdisciplinaires - rencontres et projections de projets video

Parmi les sources d’inspirations

« Ceux qui rêvent, ceux qui imaginent, ceux qui ont des projets, ceux qui veulent élargir les horizons, ceux qui veulent faire avancer les choses sont toujours entre ces lieux là, où ces lieux tangents de la réalité et des potentialités de la réalité et l’espace de l’imagination. Et cette imagination, elle est féconde parce qu’elle mène à l’action. Elle mène à l’action, elle mène à la production de lieux autres qui sont en potentialité mais qui attendent d’être fécondés par nos élans qui attendent d’être fécondés par notre ardeur. Mais le premier travail l’action la plus fine est celle d’imaginer qu’il est possible de. »

Felwin Sarr